Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilPolitiqueThèmesEnvironnement et durabilitéLa durabilité, il faut s’y mettre sans tarder!
Economie durable / Circulaire / RSE / Mobilité Energie / Climat Back

La durabilité, il faut s’y mettre sans tarder!

    

A côté de l’approvisionnement énergétique, qui monopolise l’attention, un thème majeur doit occuper les esprits entrepreneuriaux: le développement durable. La CVCI consacre l’un de ses prochains événements à cette thématique.

Osons la formule facile: la durabilité est appelée à durer! Ce «mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs», comme on le définit, est un thème majeur pour l’économie, même si les soucis d’approvisionnement en énergie pour cet hiver restent la préoccupation n° 1 du moment.

L’urgence climatique, c’est une évidence, met les entreprises face à des risques croissants dans le domaine environnemental à travers leurs activités. Tous les experts le (pré)disent : rater le virage de la durabilité peut engendrer de grosses difficultés, voire des risques de faillites pour les sociétés. Economiesuisse a lancé en 2021 un projet visant à promouvoir la Science Based Targets initiative (SBTi), une méthode standardisée à l’échelle mondiale en matière de transition énergétique largement reconnue. Les entreprises peuvent faire appel à la faîtière pour obtenir du conseil. La CVCI, de son côté, a mis sur pied un Groupe durabilité réunissant des spécialistes pour inciter ses membres à franchir le pas du développement durable. Elle organise d’ailleurs un grand événement sur ce thème le 26 janvier prochain à Lausanne.

Développer des plans d’action pour réduire son empreinte carbone est d’abord essentiel du point de vue environnemental, mais cela place aussi l’entreprise en bonne position face à la concurrence. Surtout, s’engager dans la durabilité produit un effet d’entraînement évident: cela l’oblige à tenir compte de ce que ses partenaires économiques font aussi avant que son produit ne soit mis en vente. Un dialogue fructueux s’instaure alors avec ses partenaires économiques, qui prennent eux aussi conscience des impératifs environnementaux.

Un expert du domaine expliquait dernièrement dans notre magazine «demain» que de grandes entreprises suisses comme Migros, Nestlé ou encore Holcim se sont engouffrées dans le mouvement, poussant de facto leurs sous-traitants à s’aligner sur certains standards. Cela ne va certes pas sans difficulté, notamment en termes d’investissements, mais le jeu en vaut indéniablement la chandelle. Des programmes de soutien aux PME existent heureusement pour leur faire sauter le pas, comme le Fonds de soutien à l’économie durable doté de 25 millions de francs, lancé par le canton de Vaud ce printemps.

On ne le dira jamais assez: s’engager dans la durabilité devient une nécessité, car l’effort de rattrapage sera conséquent si l’on tarde trop. Pour éclairer ses membres sur le sujet, la CVCI organise, le 10 octobre prochain, une conférence sur le thème «Comment choisir dans la jungle foisonnante de labels et de certifications liés à la responsabilité sociale et environnementale?», accompagnée de témoignages d’entreprises en voie de labélisation. Une belle occasion de songer à initier une démarche durable sans tarder.

Découvrez ici l’événement CVCI du 10 octobre

Written by:

Jean-François Krähenbühl

Chargé de communication

Contact

Raphaël Thiébaud

Responsable du dossier "Développement durable"