Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationBlogNotre économie nécessite un soutien urgent
Conjoncture / Veille générale / Politique / Economie / Emploi Back

Notre économie nécessite un soutien urgent

Comments ()

La deuxième vague de la pandémie touche de plein fouet les entreprises vaudoises, dont certaines craignent pour leur survie. Alors que les perspectives à moyen terme semblent sombres, des aides étatiques conséquentes doivent être versées sans attendre.

L’évolution des différents indicateurs de l’enquête conjoncturelle de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) publiée lundi le démontre: l’impact de la crise sanitaire actuelle est plus fort encore que lors des crises de 2009 et de 2015. La marche des affaires est ainsi jugée «mauvaise à médiocre» par 36% de nos membres sondés. Et si la situation est particulièrement difficile dans l’industrie, le secteur des services connaît un ralentissement inédit. Conséquence: seul 29% des entreprises envisagent de procéder à des investissements l’an prochain, un taux en nette diminution. De manière générale, les entrepreneurs se montrent très pessimistes concernant l’évolution de leurs affaires pour ces prochains mois.

Notre enquête, réalisée peu avant le deuxième semi-confinement, démontre l’urgence d’un soutien vigoureux à l’économie pour passer ce cap périlleux. Le Canton a annoncé la semaine dernière des aides qui seront malheureusement insuffisantes pour répondre aux besoins du tissu économique vaudois, en dépit du lobbying soutenu des associations économiques, dont la CVCI. Les montants articulés ne peuvent constituer qu’une première étape. Ils devront être réévalués au fur et à mesure de l’arrêt des activités, qu’il faut espérer le plus court possible.

Il est essentiel d’innover

Certes, la réactivation du fonds de soutien à l’industrie, que les milieux économiques appelaient de leurs vœux, va dans la bonne direction. La place industrielle a souffert avec la fin du taux plancher, et la fermeture des frontières a mis à mal son business. Si le canton de Vaud entend garder un secteur industriel de pointe, il est essentiel que ce dernier puisse continuer à innover. C’est dans cet esprit que le fonds doit aussi être utilisé, afin de financer la R&D, vecteur d’innovation et d’emplois.

La Confédération a débloqué ce printemps une aide d’urgence massive (40 milliards de francs) à laquelle toute les entreprises n’ont pas recouru. Certaines ont pu tenir jusqu’ici, mais la deuxième vague leur assène un coup rude qui nécessite de nouvelles aides. Les cantons dénoncent la pingrerie des nouveaux soutiens venus de Berne et renvoient la balle à la Confédération. Il reste que si les autorités décident de fermer des établissements pour raison sanitaire, elles doivent assumer leur décision en leur venant en aide.

L’économie vaudoise a permis à l’Etat de doubler ses recettes au fil de ces dernières années et de constituer ainsi un important trésor de guerre. Au plus fort de la crise actuelle, il paraît dès lors légitime de renvoyer l’ascenseur à ces entreprises qui ont permis un essor extraordinaire à notre canton.

Written by:

Claudine Amstein

Directrice de la CVCI

Be the First to Comment
Post a comment:

Last name, First Name are required!

Valid email is required!

Valid email is required!

Comment is required!

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication