Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationBlogLa crise actuelle met en lumière l’interdépendance des acteurs économiques
Développement économique Back

La crise actuelle met en lumière l’interdépendance des acteurs économiques

Comments ()

Une étude confirme que la pandémie de coronavirus cause des difficultés d’approvisionnement, d’écoulement des produits et une détérioration des paiements pour de nombreuses entreprises. Cela montre à quel point l’économie est imbriquée. Il s’agira d’en tirer des leçons le moment venu.

Les informations sur la pandémie du Covid-19 qui arrivent en rafale chaque jour montrent à quel point le monde de l’économie est secoué par cette crise sans précédent. Les mesures sanitaires drastiques prises dans le monde induisent des problèmes en cascade pour les entreprises. Une enquête réalisée par la faîtière economiesuisse montre qu’une grande partie d’entre elles éprouvent déjà des difficultés à vendre leurs produits et services en Suisse. Les fournisseurs du secteur de la restauration, des hôtels, des organisateurs d’événements et des artisans sont fortement impactés par les interdictions liées à l’état d’urgence. Les autres fournisseurs du commerce de détail rencontrent des problèmes similaires.

Une tendance très semblable s’observe dans l’approvisionnement en composants et en produits intermédiaires, plongeant les entreprises dans de grandes difficultés. Celles-ci se font l’écho de retards dans la livraison de produits en provenance d’Asie ces dernières semaines. Cependant, des engorgements se produisent de plus en plus dans les importations en provenance de nos voisins européens. Les fournisseurs suisses ont eux aussi, parfois, du retard.

Les avantages d’une diversification

L’effet domino auquel on assiste montre à quel point l’économie mondiale est imbriquée et interdépendante. Une fois la crise passée, il sera indispensable de mener des réflexions sur les chaînes d’approvisionnement et la localisation des fournisseurs. Cependant, comme le dit cette semaine dans la presse Jérôme Cosandey, directeur d’Avenir Suisse, «dans cette même crise, les avantages d’une diversification géographique ne peuvent pas être ignorés non plus». Si l’épidémie est venue de Chine, cette dernière semble avoir surmonté la première vague du Covid-19, alors que l’Europe la subit actuellement de plein fouet. Du coup, l’Asie peut désormais de nouveau exporter du matériel sanitaire dont nous avons bien besoin, tout comme d’autres produits nécessaires à notre économie. «Penser trouver son salut uniquement au sein de l’Europe serait une approche insuffisante», souligne-t-il avec raison.

Pour l’heure, les entreprises estiment qu’un retour à la normale ne se produira avant au moins six mois. Cette estimation repose sur le postulat crucial qu’il n’y aura pas de «shutdown» généralisé. C’est pourquoi les entrepreneurs demandent aux autorités de pouvoir continuer à maintenir leur production. De nombreuses sociétés sont dans l’incapacité de poursuivre leurs activités parce que des sous-traitants sont à l’arrêt. Tout ne peut pas être stoppé d’un coup: l’économie doit pouvoir continuer à produire dans la mesure du possible, dans le strict respect des contraintes sanitaires. Le redémarrage espéré à terme en sera facilité. Le Conseil fédéral n’a pas dit autre chose lors de la conférence de presse de ce mercredi.

Cette crise constitue aussi l’occasion de saluer l’engagement et le courage de toutes celles et de tous ceux qui, en dépit de ce contexte douloureux et anxiogène, continuent à donner le meilleur d’eux-mêmes en étant au front.

www.cvci.ch/coronavirus

Written by:

Claudine Amstein

Directrice de la CVCI

Be the First to Comment
Post a comment:

Last name, First Name are required!

Valid email is required!

Valid email is required!

Comment is required!

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication