Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationToutes les actualitésLa vignette à 100 francs permettra d'adapter le réseau autoroutier
Logement / Infrastructures Retour

La vignette à 100 francs permettra d'adapter le réseau autoroutier

    

De nouvelles infrastructures routières sont indispensables en raison de l'évolution démographique. Dans le canton de Vaud, le grand contournement de Morges est une priorité

Le réseau routier suisse nécessitera des investissements massifs ces prochaines années. Nouvelles routes de contournement, suppressions de goulets d'étranglement, entretien accru en raison de l'augmentation du trafic, les besoins se chiffrent en dizaines de milliards de francs. De nouvelles sources de revenus seront indispensables, même pour parer au plus urgent, car les fonds disponibles pour les nouveaux investissements routiers sont désormais proches du tarissement.
C'est dans ce contexte que s'inscrit la votation du 24 novembre prochain sur la hausse du prix de la vignette autoroutière à 100 francs. Cette augmentation de 60 francs par rapport au montant actuel générera 275 millions de recettes supplémentaires. Une somme qui permettra à la Confédération de reprendre, au 1er janvier 2014, 376 kilomètres de routes nationales dont la charge est actuellement assumée par les cantons.
Contrairement à un argument claironné par les opposants, la vignette à 100 francs ne servira pas à payer un 2e tunnel autoroutier au Gothard, projet sur lequel les Chambres fédérales ne se sont d'ailleurs pas encore penchées. Pour le canton de Vaud en revanche, l'acceptation de cette augmentation constitue un préalable à l’inscription dans le schéma directeur autoroutier suisse du grand contournement autoroutier de Morges. Sans revenus supplémentaires pour la route, le dossier prendra un nouveau retard, dans le meilleur des cas.
Il n'est jamais réjouissant d'accepter des augmentations de taxes, mais celle-ci est indispensable. Elle est le signal de départ du déblocage de l'adaptation du réseau autoroutier. Ce dernier n'a malheureusement pas été revu au cours des 20 dernières années alors que le trafic motorisé privé a connu un boom incontestable. Avec ses 8 millions d'habitants, la Suisse compte actuellement plus de 5,6 millions de véhicules, un chiffre doublé par rapport à 1980.
La croissance du trafic a été particulièrement forte dans le canton de Vaud, qui a vu sa population passer de 575'000 habitants en 1990 à 616'000 en 2000, puis à 730'000 à la fin 2012. Les prévisions du service cantonal de la statistique tablent sur 940'000 habitants vers 2040. Il en découle que même en comptant sur un très fort accroissement de l'utilisation des transports publics, le trafic privé ne peut qu'augmenter. La saturation étant déjà le pain quotidien des automobilistes depuis des années, l'urgence d'adapter le réseau routier n'est pas à démontrer. Philippe Gumy
(Pour LeJournal CVCI n° 41 - août 2013)

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication