Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationCommuniqués de presseL’économie vaudoise rebondit malgré des freins importants
Conjoncture / Veille générale / Politique / Economie / Emploi Retour

L’économie vaudoise rebondit malgré des freins importants

    

Communiqué de presseAprès un millésime 2020 difficile en raison de la crise du Covid-19, les entreprises du canton ont vu leurs affaires s’améliorer cette année. Les derniers indicateurs publiés ce jour par la Commission Conjoncture vaudoise témoignent du redémarrage de l’activité, soutenue par un affermissement de la demande étrangère et de la consommation intérieure. En ce qui concerne l’évolution attendue au cours des prochains mois, les entrepreneurs font preuve d’un optimisme mesuré. Les incertitudes restent nombreuses et les perspectives de croissance doivent être considérées avec précaution.

Au gré de la détente sur le plan sanitaire au cours de l’année, la croissance économique a repris de l’allant à travers le monde. La forte augmentation de la demande a ainsi permis à la grande majorité des branches de voir leurs affaires progresser, et au PIB du canton de retrouver son niveau d’avant crise. Difficultés d’approvisionnement, prix des matières premières en hausse, forte pression sur le franc suisse ou encore pénurie de main-d’œuvre: les entreprises vaudoises doivent toutefois jongler avec de nombreuses incertitudes et faire preuve de flexibilité et d'une grande capacité d’adaptation. De plus, avec de nouvelles vagues de contaminations dans de nombreux pays à l’approche de l’hiver et la présence d’un nouveau variant, la situation sur le plan épidémique demeure fragile. Malgré tout, la dynamique économique devrait rester positive au cours des prochains mois.

Situation favorable dans la construction

La situation des affaires est globalement jugée favorable dans le secteur de la construction. Les difficultés d’approvisionnement et la hausse des prix des matières premières viennent toutefois ternir le tableau, en particulier dans le gros œuvre. Si les affaires sont jugées meilleures dans le second œuvre, la pression à la hausse sur les prix reste forte. Bien que le nombre de personnes travaillant dans la construction et les demandes de permis de construire restent élevés, la dynamique devrait faiblir au cours des prochains mois. Les entrepreneurs s’attendent notamment à une baisse des entrées de commandes, tant dans le gros œuvre que dans le second œuvre.

Amélioration dans le secteur des services

La marche des affaires s’est améliorée au cours des derniers mois dans le secteur des services, même si des disparités sont constatées entre les différents domaines. L’insuffisance de la demande est particulièrement criante dans la branche transports, information, communication et surtout dans celle des services personnels. Les branches des activités informatiques et des services aux entreprises ont de leur côté constaté une progression de leurs affaires, mais souffrent d’une pénurie de main-d’œuvre. Malgré ces freins, les entreprises sont de manière générale relativement optimistes quant à l’évolution attendue au cours des prochains mois.

Net rebond dans l’industrie et le commerce de détail

L’amélioration de la conjoncture mondiale profite aux industriels vaudois, dans l’ensemble satisfaits de la marche de leurs affaires. Si la situation est plus mitigée dans l’industrie des machines – en particulier pour les sous-traitants automobiles, indirectement mais fortement touchés par les problèmes d’approvisionnement – une embellie s'observe notamment dans la chimie, dans la métallurgie ainsi que dans l’électronique et la mécanique de précision. L’impact de la hausse des prix des matières premières sur la situation bénéficiaire n’est pas négligeable et de nombreuses entreprises jugent toujours leurs carnets de commandes insuffisamment remplis. Cela ne suffit toutefois pas à entamer l’optimisme des industriels vaudois: ces derniers tablent en effet sur des exportations robustes au cours des prochains mois. L’augmentation des entrées de commandes et de la production devrait se poursuivre, malgré la persistance des problèmes d’approvisionnement et la hausse des prix des matières premières qui en découle.

Après un début d’année difficile lié à la fermeture des magasins dits «non-essentiels» entre le 18 janvier et le 1er mars, le commerce de détail a progressivement renoué avec les chiffres noirs. Cette embellie se constate aussi bien dans les commerces de grande que de petite taille. Malgré la pression à la hausse sur les prix, la dynamique de consommation devrait rester soutenue. La majorité des commerçants vaudois s’attendent en effet à une hausse du chiffre d’affaires, et l’emploi devrait également progresser au cours des prochains mois. Les grands détaillants sont même plus d’un tiers à prévoir des augmentations d’effectifs.

Situation toujours difficile dans l'hôtellerie-restauration

Après une année 2020 exceptionnellement difficile, les hôteliers et restaurateurs vaudois n’ont pas entamé 2021 dans de meilleures dispositions. Avec une réouverture des terrasses en avril, puis des espaces intérieurs en juin, les restaurants vaudois ont dû attendre l’été pour retrouver un semblant de normalité. Toutefois, le manque de clientèle et les conditions météorologiques maussades ont rapidement douché les restaurateurs. De leur côté, les hôteliers – en particulier les établissements de montagne – ont bénéficié d’une hausse de la fréquentation, principalement indigène. Mais celle-ci se situe encore à un niveau largement inférieur à la situation d’avant crise. Tributaires de la situation sanitaire liée au Covid-19, les hôteliers-restaurateurs sont partagés quant à l’évolution attendue au cours des prochains mois et doivent en outre composer avec des difficultés à recruter du personnel.


A propos de la Commission Conjoncture vaudoise

La Commission Conjoncture vaudoise regroupe la Banque Cantonale Vaudoise (BCV), la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI), le Service de la promotion de l’économie et de l’innovation (SPEI), Statistique Vaud, les milieux touristiques (Gastrovaud, Vaud Promotion), de la construction (Association cantonale vaudoise des installateurs-électriciens, Association vaudoise des installateurs de chauffage et ventilation, Fédération vaudoise des entrepreneurs et Fédération vaudoise des maîtres ferblantiers, appareilleurs et couvreurs), ainsi que des services (Groupement Romand de l’Informatique et l'Ordre Vaudois d’EXPERTsuisse).

Toutes ces informations sont disponibles sur le site www.conjoncturevaudoise.ch.

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication