Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationBlogUne troisième voie à suivre!
Logement / Infrastructures Retour

Une troisième voie à suivre!

Commentaires ()

Vétustes et engorgées, les infrastructures autoroutières de la Métropole lémanique ont cruellement besoin d'être adaptées. Dire oui à l’élargissement à 2x3 voies du tronçon de l'AI entre Nyon et Le Vengeron le 24 novembre prochain répond clairement à une nécessité.
 

Les chiffres communiqués la semaine dernière par l’Office fédéral des routes (OFROU) donnent le vertige, même au volant! Le volume de trafic sur les routes nationales a augmenté en 2023 de 1,5% par rapport à 2022. Pire, le nombre d’heures d’embouteillage a connu l’an dernier une nette croissance, s’établissant à 48'807 heures (+22,4 % par rapport à 2022). Cette situation n'est plus tenable, car elle péjore notamment la santé économique de la région, qui reste l’une des plus prospères de Suisse.

Un grand oui à l'élargissement de l'A1

C'est pourquoi les associations économiques de Vaud et de Genève, dont la CVCI, soutiennent avec fermeté l’étape d’aménagement autoroutière 2023 incluant plusieurs projets dont un en Suisse romande, qui consiste en l’élargissement à 2x3 voies du tronçon de l'AI entre Nyon et Le Vengeron. Les auteurs du référendum lancé contre ce projet ignorent de façon crasse les réalités de dizaines de milliers d'usagers qui subissent tous les jours les conséquences d’une pression croissante sur les infrastructures. Face à une autoroute de plus en plus souvent engorgée, un grand nombre d'automobilistes se rabattent désormais sur les routes cantonales, noyant les petites localités de la Côte lémanique sous diverses nuisances (accidents, bruit, pollution, etc.), au grand dam des riverains. Il est grand temps que ce trafic revienne sur l’autoroute, qui demeure l’infrastructure routière la plus efficace et la plus sûre du réseau.

En outre, l’engorgement constant de ce tronçon provoque des effets négatifs sur la bonne marche de l’économie régionale dans la mesure où il renchérit de nombreux produits dépendant de la route pour leur acheminement. La compétitivité de la Métropole lémanique s'érode à un point tel que de nombreuses industries émettent des doutes sur leur avenir dans la région. Ce tronçon mérite un large soutien populaire lors des votations fédérales du 24 novembre prochain.

Soutien au rail également

Et n'allez pas croire que cet engagement résolu pour des routes performantes est le fait de mangeurs de bitume! Les milieux économiques lémaniques soutiennent avec une même conviction la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire entre Lausanne et Genève, actuellement en discussion à Berne. Ces deux axes de développement doivent permettre à la région lémanique d’adapter - enfin! - ses infrastructures de transport aux réalités démographiques et économiques actuelles.

Accepter l'élargissement de l'A1 le 24 novembre prochain, c'est la voie de la raison!

Écrit par :

Philippe Miauton

Directeur de la CVCI

Soyez le premier à commenter
Publier un commentaire :

Le nom et le prénom sont obligatoires!

Un email est requis!

Un email valide est requis!

Le commentaire est obligatoire!

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication et RH