Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationBlog«Erreur réseau», jusqu’à quand ?
Logement / Infrastructures Retour

«Erreur réseau», jusqu’à quand ?

Commentaires ()

Ce n’est qu’aujourd’hui que nous prenons cruellement la mesure du retard que nous avons accumulé ces dernières années dans le domaine des énergies. Un retard qui nous place actuellement dans une urgence et une situation aussi inconfortable que vulnérable. Malheureusement, de nombreuses infrastructures garantes de notre activité, de notre compétitivité et de notre développement stagnent coupablement. A commencer par la 5G. Voilà de trop nombreuses années que l’installation de cette technologie pâtit des méfaits que certains lui prêtent.

Dernièrement une étude scientifique, publiée dans un rapport fédéral, a largement démontré que les rayonnements diminuent grâce à cette technologie. Et ce malgré une augmentation des données transmises. En résumé, des conséquences négatives pour la santé peuvent être exclues. Rappelons que les antennes 5G présentent de nombreux avantages non négligeables par rapport à la 4G : même quantité de données transmise avec moins de rayonnement, cinq fois plus rapide, jusqu’à six fois plus durable et elle utilise 85% d’électricité en moins…

Fin 2021, 3000 oppositions aux niveaux cantonal et communal bloquaient le déploiement du réseau 5G et de nombreuses demandes de permis de construire étaient pendantes auprès des autorités.  Rien que dans le canton de Vaud, plus de 560 dossiers sont en attente de réponse de l’Etat, soit le taux le plus élevé du pays.

Alors que la Suisse faisait office de précurseur en matière de réseau, notre avance a fondu comme neige au soleil par rapport aux pays développés. Pire, on constate même un engorgement de données aujourd’hui, tant les réseaux, faute de cette nouvelle technologie, arrivent à saturation. Car pendant que l’on bloque ou laisse traîner les procédures, les données mobiles, elles, doublent tous les dix-huit mois.  

Notre canton a pris un retard considérable dans ce domaine, ce qui est clairement préjudiciable pour l’économie qui fonde de grands espoirs dans la 5G. Très versé dans la numérisation et l’innovation, l’arc lémanique attend avec impatience le déploiement d’une technologie indispensable pour développer l’internet des objets connectés et de nombreuses innovations prometteuses qui permettront, notamment, de réaliser d’importantes économies d’énergie.

C’est une multitude de domaines qui est concernée. En effet, la 5G offre des opportunités dans le secteur industriel (développement de nouvelles applications pour augmenter la productivité, améliorer la planification des ressources ou rendre plus efficients les processus de production), de la santé (transmission en temps réel des données vitales, télésurveillance sanitaire), de l’énergie (surveillance et prévisibilité des flux des énergies renouvelables, régulation des systèmes de chauffage, des stores ou de la climatisation), etc. Enfin, ces nouvelles antennes permettraient de réduire la fracture numérique entre ville et campagne, là où la fibre optique est trop coûteuse ou pas possible.

La 5G fait partie des infrastructures essentielles pour notre positionnement concurrentiel vis-à-vis de l’étranger. Surtout pour notre industrie et nos services qui misent sur l’innovation pour se démarquer. Cette « erreur réseau » doit donc impérativement être réparée.

Écrit par :

Philippe Miauton

Directeur de la CVCI

Soyez le premier à commenter
Publier un commentaire :

Le nom et le prénom sont obligatoires!

Un email est requis!

Un email valide est requis!

Le commentaire est obligatoire!

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication