Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationToutes les actualitésAccord de libre-échange AELE avec le Costa Rica et le Panama: avantages pour les entreprises suisses
Commerce international / Export / Logistique Retour

Accord de libre-échange AELE avec le Costa Rica et le Panama: avantages pour les entreprises suisses

    

Selon l'accord de libre-échange entre les Etats de l'AELE et les Etats d'Amérique centrale, en vigueur le 29 août 2014 pour la Suisse et le Liechtenstein, les droits de douane sur les exportations suisses seront réduits. Mais pas tout de suite. L’ALE ne déploiera tous ses effets que dans 10 ans. Une étude de Switzerland Global Enterprise évalue les économies annuelles à 4 à 5 millions CHF à compter de 2024. 

Quatre à cinq millions ? Une somme colossale. Étant donné la croissance potentielle des échanges commerciaux entre la Suisse et les deux états centre-américains, les économies de droits de douane pourraient même être légèrement supérieures d’ici 10 ans. Mais l’échéance est encore lointaine. En effet, tous les droits de douane n’ont pas été réduits ou supprimés au 29 août sur les biens suisses importés en Amériques centrale. Pour la plupart des marchandises, le démantèlement tarifaire se déroulera sur 5 à 10 ans et même sur 13 à 15 ans pour certaines catégories.

Outre ce démantèlement tarifaire progressif, l’accord de libre-échange prévoit d’autres avantages non négligeables pour les exportateurs suisses, notamment 

  • des mesures de facilitation du commerce de biens et de services (démantèlement de barrières non-tarifaires)
  • des dispositions relatives à la protection des investissements et des droits de propriétés intellectuelle
  • un accès facilité aux marchés publics.

Cet accord de libre-échange de large portée va au-delà des accords de la même catégorie puisqu’il s’applique non seulement aux biens industriels et services mai aussi aux produits agricoles, ces derniers étant généralement régis par des accords séparés.

L’AELE table aussi sur le fait que l’accord englobera à terme d’autres états d’Amérique centrale. Des négociations ont d’ailleurs été engagées avec le Guatemala et le Honduras, mais elles sont pour l’instant au point mort.

Source : Switzerlande Global Enterprise

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication