Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Plus de 200 millions levés par les start-ups vaudoises en 2014

En 2014, les start-ups suisses ont levé pour plus de 450 millions de francs lors de 92 appels de fonds. Les sociétés actives dans les Medtech et les start-ups vaudoises sont à l'origine de l'augmentation de 10 % enregistrée par rapport à 2013.

Pour la troisième année consécutive, le portail d’information en ligne startupticker.ch, en collaboration avec l’association des investisseurs SECA a publié le Swiss Venture Capital Report. Ce rapport fait une analyse globale des investissements réalisés en suisse dans les startups technologiques. A lecture de ce rapport, on constate que la tendance à la hausse des investissements dans les jeunes entreprises technologiques suisses s'est poursuivie en 2014. Au total, 457 millions de francs ont été injectés dans 92 appels de fonds, soit une progression de l’ordre de 10 %  par rapport à l’an passé. Le nombre d'appels de fonds est resté pratiquement constant. L'investissement dans les startups suisses est certes en progression mais la situation est contrastée selon le domaine d'activité, la maturité et la localisation des entreprises. Vaud passe devant Zurich
L'analyse détaillée des résultats donne plusieurs enseignements intéressants. Le premier constat concerne le canton de Vaud qui termine premier de la classe parmi les cantons suisses. Pour la première fois, la Suisse romande devance nettement la Suisse alémanique. Au total, plus de 266 millions de francs ont été injectés dans les startups des cantons de Vaud, de Genève, du Jura et du Valais, ce qui représente 57 % du total des fonds investis en 2014. Avec plus de 200 millions, le canton de Vaud se hisse clairement en tête, devant le canton de Zurich, où les jeunes entreprises ont reçu à peine 130 millions. Genève, avec 60 millions de francs, et Bâle-Ville, avec 40 millions, arrivent respectivement en troisième et quatrième positions. La technique médicale au top
L'évolution des investissements dans les branches est très contrastée. Les bailleurs de fonds ont investi plus des trois quarts du montant total dans des entreprises de la biotechnologie, de la pharmacie et de la technique médicale. C’est avant tout la branche de la technique médicale qui enregistre une nette progression. Si les startups de cette branche ont généré près de 90 millions de francs en 2013, elles ont dépassé les 150 millions en 2014. En revanche, les investissements dans les sociétés IT étaient même à la baisse, passant de 92 à 86 millions de francs. Cette baisse est d’autant plus étonnante que le nombre de financements d'ICT a nettement augmenté, pour passer de 30 à 45. Des investissements dans l’ICT nombreux dans les cantons de Zurich et Vaud
La ventilation du nombre de rounds de financement par canton fournit une image habituelle. Zurich est nettement devant, avec 43 appels, suivi par le canton de Vaud, qui en dénombre 21. Ce chiffre élevé dans le canton de Zurich s’explique par la force de ce canton dans les start-ups ICT. Les start-ups de ce secteur ont conclu 27 appels de fonds dans le canton de Zurich. Au vu des faibles investissements en moyenne, cette hausse n’a eu toutefois que peu d’impact sur le total des fonds globalement investis dans le canton. Le capital-risque à la peine en Suisse
Les start-ups high tech visent une croissance globale rapide. Malgré cela, les appels de fonds accrus nécessaires pour y parvenir sont difficilement réalisables en Suisse. La médiane de tous les appels de fonds n’était que de 1,8 million de francs l’an dernier et a une nouvelle fois reculé par rapport à l’année précédente. Un autre indicateur inquiétant est le déclin de l'activité de capital-risque des investisseurs suisses. Parmi les vingt plus importantes levées de fonds de 2014 plus de la moitié est été effectué avec un investisseur principal étranger. Si on exclut les investissements des grandes compagnies (Swisscom, Novartis, Zuhlke) plus des deux tiers des transactions ont été faites par des investisseurs étrangers.  Sept entreprises membres de la CVCI dans le top 15
Pour terminer sur une note positive pour le canton de Vaud et la CVCI, il est important de signaler que parmi le top 15 des plus importants tours de financements 2014, on retrouve sept entreprises vaudoises (toutes membres de la CVCI !). Félicitations à Biocartis avec le tour de financement le plus important de l'année, 78 millions de francs. Anokion se place aussi sur le podium avec un tour de 33 millions. Viennent ensuite AC Immune, 8ème avec 20 millions, Anergis, 10ème  avec 14.5 millions, Nexthink, 11ème avec 14.1 millions, Sophia Genetics, 12ème avec 12.5 millions et Net Guardians, 15ème avec 5 millions. A noter également que quatre de ces startups ont bénéficié d'un prêt de la Fondation pour l'innovation technologique (FIT) à leur lancement. Plusieurs autres entreprises romandes soutenues par la FIT figurent dans la liste des investissements réalisés 2014. Vous pouvez télécharger le rapport complet en anglais sur le site de startupticker.ch. (LeJournal CVCI n° 58 - Février 2015)

Contact

Guy-Philippe Bolay

Directeur adjoint, responsable du Département Conditions-cadre

+41 21 613 36 31
+41 21 613 35 05

A l'agenda