Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Baromètre fiscal vaudois - Le canton de Vaud a le vent en poupe

Communiqué de presse KPMG - Soucieux de maintenir sa compétitivité et de faire partie des sites économiques les plus attractifs – tant sur le plan national qu’international – le canton de Vaud va baisser de manière significative l’impôt sur le bénéfice des entreprises. Au niveau de l’imposition des personnes physiques, en revanche, le canton de Vaud figure parmi les cantons les plus chers de Suisse. C’est ce que met en évidence le baromètre fiscal vaudois de KPMG et de la CVCI. 

Avec le «Baromètre fiscal vaudois», KPMG et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) ont examiné, cette année encore, l’attrait fiscal du canton de Vaud pour les personnes morales et physiques. Pour ce qui est de l’imposition des entreprises, le canton de Vaud figure actuellement parmi les cantons affichant un des taux d’impôt les plus élevés. Cette situation va nettement changer en 2019 dans le cadre de la mise en œuvre cantonale de la réforme fiscale fédérale et du financement de l’AVS (RFFA). 

Un tournant dans l’attractivité fiscale du canton
Le canton de Vaud a rapidement reconnu l’importance de la réforme de l’imposition des entreprises. Le 20 mars 2016, le peuple vaudois s’est déjà exprimé en faveur d’une réforme cantonale de l’imposition des entreprises qui conduira à une baisse significative de l’impôt cantonal sur le bénéfice des 21,37% actuels à 13,79%. Ainsi, le canton de Vaud a posé les bases nécessaires et favorables au maintien de son attractivité.  
Janick Pochon, responsable de la fiscalité des entreprises de KPMG à Lausanne, souligne l’importance de la votation: «Cette décision a montré la volonté du peuple vaudois de maintenir l’attractivité du canton en adoptant un modèle qui allait inspirer la réforme fédérale et les autres cantons ». Le canton de Vaud a été le premier canton suisse à concrétiser sa stratégie de réforme de l’imposition des entreprises dans sa législation cantonale. Avec un taux d’imposition de 13,79%, le canton de Vaud sera très bien positionné tant sur le plan national qu’international. 

Potentiel d’optimisation dans l’imposition individuelle 
«Au niveau de l’imposition des personnes physiques, le canton de Vaud taxe très lourdement – en comparaison intercantonale – ses contribuables et ceci pour l’essentiel des classes de revenus», explique Vincent Thalmann, responsable de la fiscalité des entreprises de KPMG pour la Suisse romande. Par ailleurs, le canton de Vaud fait partie, avec un taux d’imposition maximal de 41,50% pour les personnes physiques, des cantons qui taxent le plus fortement les hauts revenus. Seuls Genève et Bâle-Campagne appliquent encore des taux plafonds plus élevés au niveau de l’imposition individuelle. 6% des contribuables vaudois réalisent un revenu imposable de plus de CHF 150 000 et contribuent ainsi à hauteur de plus de 41% aux recettes de l’impôt sur le revenu vaudois. 
Le canton de Vaud est également la lanterne rouge en Suisse en matière d’impôt sur la fortune. Pour les contribuables fortunés, la charge fiscale y est six fois plus élevée que dans les cantons ayant les taux d’impôt sur la fortune les plus bas. 

Baromètre fiscal vaudois


Le «baromètre fiscal vaudois»

Le «baromètre fiscal vaudois», publié tous les deux ans, est une comparaison intercantonale systématique de l’attractivité fiscale du canton de Vaud notamment avec ses cantons voisins. Il analyse l’attrait du canton sous l’aspect de l’imposition des entreprises et son positionnement quant à l’imposition des personnes physiques. Le «baromètre fiscal vaudois» est établi en coopération avec KPMG et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI).


Pour plus d'informations : 

KPMG SA 
Can Arikan 
Head of Media Relations 
T +41 58 249 55 71 
M +41 79 396 66 46 
media@kpmg.ch 

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication

+41 21 613 36 67
+41 21 613 35 05

A l'agenda