Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

SenseFly a "toutes les cartes en mains pour confirmer" sa position de leader

Le fabricant de drones lausannois - soutenu dès ses débuts par la Fondation pour l'Innovation Technologique - part à la conquête de nouveaux marchés et juge réaliste la poursuite d'une croissance à un rythme annuel de 100 %. Jean-Christophe Zufferey, directeur général de senseFly, nous explique pourquoi et comment.  

Comment s'est passée l'année 2014 et quelles sont les perspectives 2015 chez senseFly?

Jean-Christophe Zufferey : 2014 a été une année exceptionnelle pour senseFly. Nous avons augmenté notre capacité de production à plus de 100 drones par mois. Nous avons étendu notre réseau de distribution à 80 points de vente à travers le monde. Nous avons vendu des drones à des professionnels dans plus de 60 pays. Le nombre de collaborateurs a connu une croissance de plus de 50 %. En particulier, notre équipe de vente et de gestion de grands comptes a été significativement renforcée afin de conquérir de nouveaux marchés.
En parallèle, nous avons lancé plusieurs nouveaux produits. Alors que notre base de clientèle a poursuivi sa croissance dans les secteurs de la géomatique, des systèmes d’informations géographiques et de la gestion des mines et carrières, nous avons lancé un nouveau drone spécifiquement conçu pour l’agriculture : le eBee Ag. Nous avons ensuite annoncé l’eBee RTK qui permet de produire des cartes et modèles 3D atteignant une précision absolue de quelques centimètres. Finalement, nous venons de révéler le résultat de plus de deux ans de développement : notre premier drone à voilure tournante, l’eXom, qui a été développé en collaboration avec Parrot. Avec ces nouveaux produits à la pointe de l’innovation et une équipe renforcée, les perspectives pour 2015 sont excellentes.

SenseFly a connu depuis sa création en 2009 une croissance impressionnante et peu commune dans notre région. Quelles sont les recettes de votre succès ?

De trois personnes en 2010, nous sommes maintenant plus de 80 collaborateurs. Nous avons la chance d’avoir une équipe talentueuse, dynamique, passionnée, convaincue de l’importance que la cartographie aérienne rapide, précise et fréquente revêt pour toutes les personnes qui doivent prendre des décisions sur le terrain.
Nous avons aussi su développer des solutions complètes et adaptées aux besoins réels de nos clients, à un moment ou le marché des drones civils est en pleine éclosion.
Il était aussi très important pour nous de ne pas se focaliser sur un marché local, mais de partir à la conquête du monde, dès le début.

Comment gérez-vous cette croissance, notamment au niveau du personnel ?

C’est probablement là l’un des plus grands défis auquel doit faire face une start-up en croissance accélérée. Comment garder une motivation intacte, similaire à celle des débuts, alors que l’équipe s’agrandit très rapidement ? Il faut évidemment bien recruter et s’assurer que les nouveaux talents se sentent accueillis au sein de l’équipe. Et surtout, se battre pour garder une culture d’entreprise auto-motivante ou chacun peut se développer le plus librement possible en se sentant connecté aux ambitions de l’entreprise.
Le fait que nous soyons une start-up de l’EPFL nous permet aussi de garder des liens forts avec plusieurs écoles et université techniques de premier plan et donc d’attirer des stagiaires talentueux. 

SenseFly lance actuellement un nouveau drone professionnel très différent de votre gamme actuelle. A quel marché souhaitez-vous vous adresser et comment votre quadcopter se démarque de ses concurrents ?

L’eXom est un véritable robot volant autonome avec beaucoup de capteurs et de puissance de calcul. Il est essentiellement destiné à des applications telles que l’inspection des ouvrages d’arts ou d’infrastructures industrielles ainsi que la modélisation de bâtiments ou de sites. Il est à même de voler de façon autonome à proximité de ces structures afin de les cartographier en 3D et de les inspecter. En cela il est donc très complémentaire à notre gamme actuelle d’ailes volantes qui permettent la cartographie de larges zones plutôt horizontales. Avec l’eXom, nous nous sommes donné pour mission de développer un produit réellement révolutionnaire, un peu comme Tesla dans le monde de l’automobile. Alors que plusieurs quadcopters à usage professionnel existent sur le marché depuis plusieurs années, l’eXom est le premier à être équipé de série de sept caméras, cinq capteurs ultrasons et une tête stabilisée capable de s’orienter dans toutes les directions. Tout cela lui permet non seulement de se repérer par rapport à son environnement proche, mais aussi d’être utilisé efficacement par des opérateurs qui n’auront plus besoin de maîtriser l’art du pilotage d’hélicoptère. 

Le cadre législatif concernant les drones est amené à évoluer dans ces prochaines années. Cela représente-t-il une menace pour l'activité de senseFly ?

Il est vrai que la législation concernant les drones à usage professionnel varie beaucoup de pays en pays et qu’elle est en pleine évolution. Le but principal du législateur et d’assurer le meilleur niveau de sécurité pour les autres utilisateurs de l’espace aérien ainsi que pour les personnes et les biens au sol. Sachant que le risque posé par les drones dépend très directement de la densité de trafic dans l’espace aérien où ils opèrent ainsi que de leur poids, la tendance générale est d’autoriser leur utilisation à faible altitude, à l’écart des axes aériens fréquentés, et de limiter leur poids. Les drones de senseFly figurent parmi les plus légers du marché (l’eBee ne pèse que 0,7 kg) et ils volent généralement en dessous des espaces réservés à l’aviation générale. Nos clients obtiennent donc des autorisations de vol très facilement dans les pays où une réglementation spécifique existe déjà.

Comment voyez-vous senseFly en 2025 ?

SenseFly a aujourd’hui toutes les cartes en main pour confirmer sa position de leader mondial des drones de cartographie professionnels. Notre capacité d’innovation est renforcée par la proximité des meilleures écoles et chercheurs du domaine. Notre extension dans les marchés connexes que sont l’agriculture de précision et l’inspection est enclenchée. Il y a donc de bonnes chances pour que la croissance de plus de 100 % annuel que nous avons connue ces dernières années se poursuive dans le futur. Il y a aussi de très bonnes chances pour que senseFly continue à être reconnue comme une entreprise où l’on trouve beaucoup de passionnés, motivés par une envie de révolutionner la façon dont travaillent les professionnels à travers le monde en leur apportant une vue d’ensemble, précise et efficace de la situation.

(Décembre 2014)

Notre partenaire