Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Sunstar, du Japon à Etoy

Active depuis plus de 80 ans, l’entreprise internationale Sunstar a d’abord établi son siège à Ecublens en 2002 et a déménagé à Etoy en janvier 2009. Société d’origine japonaise spécialisée dans les secteurs de l’hygiène dentaire, la santé et l’industrie cosmétique, Sunstar produit et commercialise également des moteurs pour « e-bikes », des freins à disques et des composants pour vélos. La CVCI a rencontré M. Masakazu Nakamura, CEO de Sunstar.
Les débuts de Sunstar remontent à 1932, avec la commercialisation de colle pour roues de vélo. C’est en s’inspirant de la même technique de conditionnement qu’est créé le premier dentifrice en tube en Asie, en 1946, emballage révolutionnaire à l’époque pour ce type de produit, qui n’était alors disponible qu’en poudre. Le succès est immédiat. L’entreprise continue à se diversifier dans ces deux domaines au long des années tout en restant fidèle à sa devise : aider les gens à prendre soin de leur santé et améliorer leur qualité de vie. Dans la même philosophie, Sunstar a lancé la marque Kenkodojo, qui propose une ligne de boissons et aliments naturels aux personnes privilégiant un mode de vie sain et actif. Bientôt disponibles en Suisse, ces produits seront en vente dans les pharmacies Benu et les magasins japonais Uchitomi à Lausanne et à Genève.
Le début de l’expansion globale remonte à plus d’une vingtaine d’années, avec l’acquisition de la John O. Butler Company, et la commercialisation des marques GUM® et Butler®, qui comptent parmi les premières marques propres du groupe. Avant cela, Sunstar affichait déjà une présence au niveau international par le biais de licences, en proposant notamment la marque La Prairie au Japon, dont l’entreprise était làbas le distributeur exclusif. L’accent est aujourd’hui mis sur le développement de marques globales dans les domaines cosmétique et bucco-dentaire avec les produits Ora2, Equitance et Guidor, dont les membranes biorésorbables sont utilisées par les professionnels en parodontologie.
Dans sa stratégie de distribution, Sunstar commercialise peu de produits directement au consommateur, mais passe par l’intermédiaire de professionnels reconnus dans leurs milieux tels que dentistes ou pharmaciens. Le but est de viser les «leaders d’opinion» avec des produits uniques de grande qualité. Les sites de productions sont principalement répartis entre l’Asie et les Etats-Unis, mais l’entreprise possède également une usine en Allemagne et à Zurich. Sunstar a du reste la volonté d’augmenter sa présence en Europe avec de nouveaux sites de production. Affichant un visage résolument international, le site d’Etoy compte plus de 80 employés de près de 20 nationalités différentes, parmi lesquels 23 collaborateurs japonais. L’entreprise a néanmoins su s’intégrer dans le paysage vaudois, en faveur duquel plusieurs critères ont joué : la main-d’oeuvre y est bien formée grâce aux grandes écoles de la région, qui offrent également des technologies de pointe. Autre avantage : la position géographique de la Suisse, qui permet un accès facile et rapide aux pôles économiques européens. M. Nakamura se plaît également à souligner quelques points communs aux deux cultures : les valeurs et l’image de la Suisse reflètent une idée de qualité, de précision, d’ordre et de calme. Le CEO pense également que la présence d’une entreprise nippone en terres vaudoises peut apporter avec elle un vent nouveau, une culture et des façons de penser différentes. La venue de Sunstar dans le canton de Vaud a fait de l’entreprise une pionnière, puisqu’elle est l’une des premières sociétés japonaises à s’être implantées en Suisse. Le site d’Etoy collabore avec des prestataires locaux dans les domaines administratif ou de la restauration notamment, qui est assurée par Takinoa, jeune entreprise vaudoise dont la philosophie correspond en tous points à celle du groupe. M. Nakamura a également à cœur de partager et faire découvrir la culture nippone à la communauté locale. Ainsi, chaque année, le tournoi de football auquel participent des employés de l’ambassade japonaise, des entreprises locales et les familles des employés remporte un franc succès. Garder une identité forte tout en réussissant son intégration locale : voilà un défi que l’entreprise a su relever haut la main. Propos recueillis par Laurine Chiarini