Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Medtronic, le numéro un mondial des stimulateurs cardiaques

L'entreprise américaine basée à Tolochenaz occupe 1200 personnes en Suisse et forme des apprentis. La proximité de l'EPFL lui permet de recruter les spécialistes dont elle a besoin.

La nouvelle est tombée début novembre : un partenariat entre l'EPFL et Medtronic vient d'être conclu, qui verra la création d'une chaire de neuro-ingénierie. Celle-ci prendra ses quartiers sur le Campus Biotech, à Genève, qui accueillera prochainement les équipes de recherche du Human Brain Project. L'objectif de la chaire Medtronic consiste à promouvoir la recherche fondamentale portant sur les interactions entre la technologie et le cerveau afin que soient conçus des dispositifs améliorés permettant de soulager la douleur et prolonger la vie de personnes souffrant d'altérations du cerveau et de la moelle épinière.

Au niveau suisse, l'entreprise Medtronic est répartie sur quatre sites et emploie 1200 personnes. Le complexe de Tolochenaz, qui existe depuis 1996, abrite trois entités : le siège pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et le Canada, l'unité de production Swiss Medtronic Operations (SMO) et le Centre européen de formation, où le personnel médical de nombreux pays est formé à l’utilisation des technologies Medtronic. C'est un an plus tard, en 1997, que sortait de l'unité de production le premier pacemaker fabriqué sur place. L'impact d'une entreprise de cette taille dans la région est grand : la présence de visiteurs tant au centre de formation que sur le site en général profite largement aux hôtels et autres restaurants. La maintenance occupe au moins quinze prestataires locaux. Si l'on ajoute à cela la fabrication du packaging et l'impression de la littérature qui accompagne les produits Medtronic, le tout sous-traité localement, ce ne sont pas moins d'une centaine de prestataires du cru qui profitent ainsi de la présence de l'entreprise.

Si le nom de Medtronic est fréquemment associé à la fabrication de pacemakers, cela ne tient pas du hasard : au  niveau mondial, un stimulateur cardiaque sur quatre actuellement en usage provient des laboratoires de Tolochenaz. Sur place, la salle blanche, d'une superficie de 1'200 m2, offre des conditions de production optimales : surpression, température et humidité font ainsi l'objet d'un contrôle constant. L'usine tourne de 6h à 23h30, et le roulement est assuré par deux équipes, dont chaque membre est formé sur cinq à six postes en moyenne. Expertise et savoir-faire sont également mis à profit sur les sites Medtronic produisant notamment des valves cardiaques, des instruments chirurgicaux et tout un éventail d'appareils destinés aux personnes touchées par le diabète, le parkinson ou la douleur chronique. Avec toujours un seul mot d'ordre : se surpasser comme partenaire stratégique de la santé aux meilleurs coûts. Le site de Tolochenaz pèse pour plus de 0,5 % des exportations suisses et dessert une dizaine de centres de distribution à travers le monde.

Avec pas moins de 66 nationalités, l'unité de production vaudoise a un visage résolument multiculturel. Elle n'en garde cependant pas moins un ancrage très local, à commencer par son directeur, Patrick Rosset, originaire de Bougy-Villars. Patrick Rosset, en parallèle à ses études dans le domaine de l’électronique, puis à HEC, a suivi des cours de trompette et de direction d’orchestre au conservatoire de musique de Genève et Lausanne, ce qui, de son propre aveu, se révèle fort utile au quotidien dans la gestion de ses équipes. Parmi les employés, beaucoup sont passés par l'EPFL, avec notamment des formations en microtechnique et électronique. Ces profils très spécialisés permettent à l'entreprise d'être à la pointe de l'innovation et d'anticiper face aux exigences toujours plus importantes des organismes chargés de l'homologation des produits.

Depuis une dizaine d'années, le site de Tolochenaz accueille également des apprentis, et ce dans les domaines allant de l'administration à la technique. L'une des philosophies de l'entreprise consiste à placer le collaborateur au centre de la ligne de production. Chaque année a lieu une "Lean Compét", avec à la clé différents prix pour les meilleures idées. Une fois l'an, l'usine est arrêtée afin de promouvoir auprès des employés la qualité des produits, du travail, mais aussi de la protection de l'environnement. En 2013, le thème de la journée était axé autour du bien-être. A noter également que toute personne travaillant chez Medtronic se voit offrir des journées caritatives, soit cinq jours par an durant lesquels les collaborateurs peuvent donner de leur temps à des causes bénévoles.

Laurine Chiarini