Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Eaton s'engage à soutenir une croissance durable

Fondée en 1911, Eaton est une société spécialisée dans la gestion de l'énergie qui offre des solutions écoénergétiques afin d'aider ses clients à gérer l'énergie électrique, hydraulique et mécanique de manière plus efficace, sûre et durable. L'entreprise, dont le siège mondial est basé à Dublin en Irlande, a réalisé 22 milliards de dollars de ventes en 2013. Le siège pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (Europe, Middle-East & Africa – EMEA dans la suite de l’article) est basé à Morges. Scott Trahan, Vice-Président Communication EMEA, et Jean-Mark Monachon, Responsable Ressources Humaines Corporate Offices EMEA, nous ont reçu et présenté l'entreprise ainsi que son ancrage dans la région. Quels sont les domaines d'activité d'Eaton? Eaton est une société active dans deux domaines, à savoir le secteur électrique avec 13.5 milliards de dollars de ventes en 2013 et le secteur industriel qui représente 8.6 milliards de dollars de ventes en 2013. Eaton fournit des solutions écoénergétiques pour répondre aux besoins de clients actifs dans des segments très variés tels que les centres de données, la construction de machines statiques et mobiles, l'industrie du pétrole et du gaz, l’industrie minière, l’automobile, les infrastructures publiques ou encore l’aérospatial. Tous les jours, nos clients doivent produire davantage tout en consommant moins d’énergie. Nous sommes à leur côté pour relever ce défi et mettre en place des solutions de gestion de leur énergie performantes, durables et ceci en toute sécurité. Où vos produits sont-ils distribués? Eaton commercialise ses produits dans plus de 175 pays et 50% de nos ventes sont effectuées en dehors des Etats-Unis. Les principaux bureaux d'Eaton se trouvent à Dublin (Irlande), Cleveland (Ohio, Etats-Unis), Shanghai (Chine), Morges (Suisse) et Sao Paulo (Brésil). Quel est le nombre d'employés d'Eaton? Eaton emploie plus de 103'000 personnes dans le monde. Environ 260 salariés travaillent en Suisse et sont répartis sur les sites de Morges, Le Lieu, Saint-Gall et Effretikon. Eaton a établi son siège social à Morges en 2007. A quoi ressemblait l'entreprise à l'origine et comment a-t-elle évolué par rapport à ses débuts? Eaton a d’abord été basé dans la Vallée de Joux par le biais de l'acquisition de Rheodata SA en 1998 qui commercialisait des produits sous le nom de Heinemann. Eaton a ensuite installé le siège pour la région EMEA à Morges en 2007. Dans la région EMEA, la société a beaucoup évolué et a notamment bénéficié d'une importante croissance sur les deux dernières années par le biais de l'acquisition de Cooper en 2012. Comment voyez-vous votre présence en Suisse sur le moyen et long terme? Tout d'abord, Eaton n'est pas seulement présent en Suisse avec un siège social. Le siège EMEA d'Eaton abrite également certaines fonctions clés de la société, comme la direction régionale du secteur électrique ainsi que la direction régionale du secteur hydraulique. Eaton mène également des activités haut de gamme de recherche et développement sur les sites de Saint-Gall et du Lieu. Par ailleurs, la présence d'Eaton dans la région s'inscrit dans la durée. L'entreprise modernise actuellement son installation du Lieu dans la Vallée de Joux pour se concentrer sur la recherche et le développement de centres de données nouvelle génération. Le montant total de l’investissement dans l’infrastructure du bâtiment sera de 1 million de francs suisses d’ici la fin des travaux. Eaton compte également 17 ingénieurs spécialisés dans les centres de données et les applications énergétiques sur le site. Pour finir, Eaton continue de travailler en étroite collaboration avec des acteurs locaux, tels que l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Le site du Lieu fait en effet partie des principaux contributeurs au projet triennal GreenDataNet dirigé par Eaton, qui a été lancé à son siège EMEA de Morges en mars 2013. GreenDataNet est un projet sur trois ans, soutenu par 2,9 millions d’euros de subventions de la Commission Européenne pour développer de nouvelles technologies visant à mettre en place des centres de données plus intelligents et économes en énergie. GreenDataNet est géré par Eaton en collaboration avec l'EPFL, Nissan, ICTroom, Crédit Suisse, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et l’Université de Trente (UNITN). Engagez-vous de la main d'œuvre sur place et avez-vous des apprentis? Absolument. Avec plus de 25 nationalités, Eaton emploie de nombreux résidents locaux. L'entreprise accueille aussi chaque année plusieurs apprentis et étudiants en voie maturité professionnelle. Nous avons également mis en place un programme spécifique au niveau de la région EMEA pour les jeunes ayant terminé leurs études afin de développer les talents et de les faire évoluer au sein de l’entreprise sur le long terme. Collaborez-vous avec des entreprises locales en sous-traitant certaines de vos activités? Oui, nous travaillons avec de nombreuses entreprises locales. Nous avons par exemple des partenaires pour les achats et pour les services liés aux ressources humaines comme le traitement des salaires. Est-ce que Eaton s'engage au niveau local? Eaton a mis en place quatre comités dans le domaine de la responsabilité sociale, axés respectivement sur le bien-être et la santé, l’engagement au sein de la communauté, la satisfaction des employés et la vie d’entreprise. Dans le cadre de notre engagement au sein de la communauté, nous intervenons dans trois domaines: l'environnement, avec par exemple l'aménagement d'un jardin pour une crèche soutenue par Eaton, l'éducation, avec la promotion des Journées ‘Oser tous les métiers’, et la philanthropie, avec la possibilité pour les employés de participer à des dons du sang, la collecte de fonds lors de catastrophes naturelles ou encore la participation de nos employés à des évènements sportifs au cours desquels nous reversons une contribution à des associations caritatives locales. Quelles sont vos préoccupations mais également vos perspectives pour l'avenir? La vocation d'Eaton est de se concentrer sur les trois domaines que sont la croissance, l'innovation et l'intégrité. Bien que l'environnement concurrentiel soit exigeant, Eaton a été capable de fournir de bons résultats dans ces trois secteurs. Nos clients doivent produire davantage avec moins d'énergie. Cela demande une importante capacité d'adaptation et nous relevons ce défi avec eux chaque jour. Nous travaillons pour une entreprise qui s'efforce d'avoir un impact positif tant pour nos clients, nos fournisseurs, nos employés, nos actionnaires que pour les communautés dans lesquelles nous sommes présents. Les valeurs d'Eaton sont fortes, avec des notions de changement positif et d'innovation. Eaton est une entreprise transparente, qui souhaite croître de manière durable et responsable. Avec 65 acquisitions sur les 12 dernières années, la société a grandi tout en conversant sa culture d’entreprise et ses valeurs. Eaton est d’ailleurs listée parmi les entreprises les plus éthiques au monde par le magazine Ethisphere depuis 2007. Comment se profile Eaton dans le contexte des grands changements que traverse le domaine de l'énergie ? Nous savons tous que les ressources naturelles sont limitées et il est essentiel aujourd’hui de trouver des solutions innovantes et performantes pour stimuler la croissance tout en limitant notre impact sur l’environnement et cela demande un engagement au quotidien. Nous développons par exemple des solutions techniques afin que les énergies renouvelables soient mieux exploitées et intégrées aux modes de gestion de l’énergie actuels. Nous vous avons mentionné le projet GreenDataNet dirigé par Eaton, en collaboration avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Nissan, ICTroom, le Credit Suisse, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) en France et l'Université de Trente (UNITN) en Italie. Ce projet a pour objectif de développer des technologies de pointe qui permettront aux centres de données urbains d’utiliser jusqu'à 80 % d'énergies renouvelables et de réduire leur indice d’efficacité énergétique (IEE) passant d’un résultat actuel moyen de 1,6 à 2,0 à moins de 1,3. C’est une initiative parmi d’autres qui démontre notre engagement au quotidien de soutenir une croissance durable dans le monde. Propos recueillis par Elodie Gysler-Buchheim