Page d'accueil du siteNavigation principaleDébut du contenu principalPlan du siteRechercher sur le site

Les entreprises vaudoises sont optimistes pour 2018

01 mai 2018

Communiqué de presse - A l’heure de tirer le bilan de l’année 2017, les entreprises vaudoises s’estiment globalement satisfaites. Même si la marche des affaires s’est avérée difficile à très difficile pour 28% des répondants, 37% des entreprises déclarent une année bonne à très bonne. L’amélioration de la situation générale devrait par ailleurs se poursuivre en 2018. Les prévisions en termes de chiffre d’affaires et de bénéfice sont en effet positives tant pour le secteur secondaire que tertiaire. Une légère augmentation des effectifs est également attendue et l’érosion des investissements constatée ces 3 dernières années devrait s’estomper.

L’année 2017 s’est donc révélée globalement positive pour les entreprises vaudoises. Si les résultats en termes de chiffre d’affaires ont nettement progressé, la situation bénéficiaire est par contre restée inférieure aux attentes exprimées 12 mois auparavant et vient quelque peu péjorer l’embellie observée.

Du côté du secteur tertiaire, trois quarts des entreprises ont vécu une année 2017 stable à très bonne. Cette tendance devrait se confirmer en 2018, avec 4 entreprises sur 5 qui s’attendent à une stabilisation ou une hausse du bénéfice.

La situation est en revanche jugée mitigée dans l’industrie, avec un tiers des répondants déclarant une marche des affaires difficile à très difficile. Le faible niveau des marges affecte par ailleurs toujours la situation bénéficiaire; 37% des sondés constatent en effet une diminution par rapport à l’an dernier. Toutefois, l’affaiblissement du franc suisse entrevu dès le 2ème semestre a permis aux entreprises du secteur secondaire de terminer l’année sur une note positive et d’envisager l’avenir de manière optimiste.

Les chiffres ci-dessous illustrent les résultats de cette enquête annuelle. Ils ne constituent en aucune façon des recommandations de la CVCI à ses entreprises membres.

 
La détente sur le marché de l'emploi se confirme

L’amélioration conjoncturelle constatée devrait avoir une incidence positive sur le marché de l’emploi. 21% des entreprises envisagent en effet d'augmenter leur personnel en 2018, alors que seules 8% d'entre elles devraient être contraintes de réduire leurs effectifs.

Légère reprise des investissements

Après trois années consécutives de diminution des investissements, la situation devrait légèrement s’améliorer cette année. En effet, 23% des entreprises interrogées envisagent une augmentation des investissements pour 2018, alors qu'elles sont 22% à prévoir une réduction par rapport à 2017. Fait réjouissant, les entreprises du secteur secondaire projettent également une légère augmentation des investissements malgré un niveau de marge toujours faible.

La concurrence devient la principale préoccupation

Publié pour la 10ème année consécutive, le Baromètre des préoccupations des entreprises laisse entrevoir d’importants changements par rapport à l'an dernier. Signe de l’amélioration conjoncturelle constatée, la préoccupation liée à la situation économique générale est en forte baisse (-21 points, à 35%) et la difficulté à recruter concerne désormais près d’une entreprise sur 4 (+7 points). La concurrence, citée par 46% des répondants, devient la principale préoccupation, suivie de la recherche de nouveaux clients (39%). L’excès de réglementation est également en forte progression (26%, +7 points).

L'inquiétude liée au franc fort diminue

Suite au récent affaiblissement du franc suisse et 3 ans après l’abandon du taux plancher, la CVCI a cherché à savoir quel était encore l’impact du taux de change actuel euro/franc suisse pour les entreprises vaudoises. Il ressort de cette enquête que 30% des répondants sont encore impactés négativement, même si cette proportion est inférieure à celles enregistrées lors des précédents sondages effectués en 2015 (56%) et 2012 (42%). A l’opposé, une entreprise sur cinq constate un effet positif, une proportion là aussi supérieure aux années précédentes. Les difficultés causées par le franc fort se sont donc atténuées, avec comme conséquence une diminution de moitié, par rapport à 2015, de la proportion d’entreprises ayant dû procéder à une baisse des prix de vente.

Une enquête représentative

L'enquête a été menée par la CVCI du 19 février au 4 avril 2018 et 1'021 réponses (329 entreprises industrielles et 692 sociétés de services) y ont participé, ce qui correspond à 31% des membres. L'ensemble des entreprises ayant répondu occupe plus de 61'000 collaborateurs dans le canton, ce qui correspond à environ un emploi privé sur six et rend donc les tendances dégagées très représentatives de l'économie vaudoise.

Communiqué de presse

Tous les résultats en chiffres

Les résultats sous forme de graphiques

 

Notre partenaire