Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationCommuniqués de presseInitiative «assurance dentaire obligatoire de base» de l’extrême-gauche vaudoise
Politique sociale Communiqué de presse Retour

Initiative «assurance dentaire obligatoire de base» de l’extrême-gauche vaudoise

    

Communiqué de presse - Un Comité rassemblant PLR, UDC, Vert’libéraux, organisations économiques et médecins-dentistes vaudois dit NON à une assurance chère et trompeuse !

Le Comité « Non à une assurance dentaire obligatoire vaudoise », qui rassemble une large coalition, a lancé ce matin sa campagne contre ce projet d’extrême gauche qu’il qualifie de cher, injuste pour les personnes actives, trompeur et risqué pour les finances du canton de Vaud, preuves à l’appui.

Le Comité « Non à une assurance dentaire obligatoire vaudoise », qui s’appuie notamment sur les recommandations de vote « Non » des assemblées du PLR, de l’UDC et des Vert’libéraux, a lancé sa campagne ce matin à Lausanne. Le Comité combattra activement, jusqu’à la votation cantonale vaudoise du 4 mars prochain, une assurance dentaire obligatoire :

  • financée par une nouvelle ponction sur les salaires ;
  • injuste pour les personnes actives, taxée à double ;
  • dont les coûts exploseront, à l’image de la LAMal ;
  • trompeuse par rapport aux soins couverts ;
  • risquée pour les finances de l’Etat de Vaud.

Le président des Vert’libéraux, François Pointet, a souligné, après avoir regretté l’absence d’un contre-projet, que l’initiative est « extrême, irresponsable et inacceptable ». Il a dénoncé un « texte dangereux qui fragilise encore plus la classe moyenne ». Le représentant des médecins-dentistes, le Dr. Bertrand Dubrez, a quant a lui relevé que « le montant annoncé pour le financement de cette assurance offrira une couverture minimale, bien en-deçà des promesses qui ont été formulées ».

Le président du groupe PLR au Grand Conseil, l’avocat Marc-Olivier Buffat, a ensuite dénoncé « une triple ponction sur la classe moyenne, dictée par un texte impératif ». Il a rappelé en ce sens que le Grand Conseil, quelle que soit sa majorité, ne pourra en aucun cas revoir le système de financement tel qu’il figure dans le texte de l’initiative. 

La directrice de la CVCI, Claudine Amstein, a rappelé, sur un autre plan, l’engagement du Conseil d’Etat, en lien avec la RIE III vaudoise adoptée en votation cantonale, à ne proposer aucun autre prélèvement sur les salaires à charge des employeurs jusqu’à l’année 2022. « De deux choses l’une, soit les initiant ne comprennent rien à leur propre texte et c’est préoccupant, soit ils trompent volontairement les citoyennes et les citoyens vaudois et c’est inacceptable » a martelé Philippe Jobin, président du groupe UDC au Grand Conseil, en soulignant que l’initiative aurait un impact de 100 millions de francs par année sur le budget cantonal, sans limite de temps.

Le secrétaire général de la Fédération patronale vaudoise (FPV), Christophe Reymond, a conclu que cette assurance dentaire est « arrosoir, parfaitement inutile, et nécessiterait une ponction salariale supplémentaire de 330 millions de francs par an selon les initiants. »


Personnes de contact:

PLR :
Me Marc-Olivier Buffat, marc-olivier.buffat@gc.vd.ch, 079 252 78 20

UDC :
Philippe Jobin, phl.jobin@bluewin.ch, 078 632 13 89

Vert’libéraux :
François Pointet, francois.pointet@gc.vd.ch, 079 586 64 87

Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie (CVCI) :
Mme Claudine Amstein, claudine.amstein@cvci.ch, 079 210 67 88

Fédération patronale vaudoise (FPV) :
Christophe Reymond, creymond@centrepatronal.ch, 079 621 12 05

Société vaudoise des médecins-dentistes :
Dr. Bertrand Dubrez, bertrand.dubrez@svmd.ch, 079 831 92 34

Coordination de la campagne « Non à une assurance dentaire obligatoire vaudoise »
Patrick Eperon, peperon@centrepatronal.ch, 079 331 19 87

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication