Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationCommuniqués de presseL'embellie s'installe pour les entreprises vaudoises, mais l'industrie reste sous pression
Communiqué de presse Conjoncture / Veille générale / Politique / Economie / Emploi Back

L'embellie s'installe pour les entreprises vaudoises, mais l'industrie reste sous pression

    

Communiqué de presse - L'optimisme gagne du terrain dans les entreprises vaudoises. Près du tiers des membres de la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie (CVCI) interrogés dans le cadre de l'enquête conjoncturelle d'automne juge la marche des affaires actuelle bonne à excellente, contre seulement une sur cinq qui la qualifie de mauvaise à médiocre. Ce niveau surpasse clairement les anticipations émises au printemps dernier, lorsque 30% des sondés disaient s'attendre à un développement négatif au cours des six prochains mois. Actuellement, les prévisions à cette échéance sont positives pour 30% des répondants et négatives pour 21% d'entre eux.

La situation est toutefois plus mitigée du côté de l'industrie: 27% des entreprises sondées dans ce secteur estiment que la marche des affaires à six mois sera mauvaise alors qu'elles ne sont que 21% à l'envisager "bonne à excellente". Dans les services, un tiers des répondants évoque des perspectives bonnes à excellentes alors que 18% s'attendent à une dégradation de la marche des affaires. Le choc de l'abandon du cours plancher du franc face à l'euro continue donc de déployer ses effets dans l'industrie, même si ceux-ci s'amoindrissent. Au printemps dernier, les attentes étaient en effet encore plus négatives pour l'ensemble de cette branche. 

Les chiffres ci-dessous illustrent les résultats de cette enquête annuelle. Ils ne constituent en aucune façon des recommandations de la CVCI à ses entreprises membres.

 
L'emploi se reprend

Cette relative embellie se traduit très concrètement par des perspectives à nouveau positives pour l'emploi: 16% de l'ensemble des 824 sondés prévoient d'accroître leurs effectifs l'an prochain, contre 9% qui pensent les réduire. Après une année 2016 qui se solde par des pertes d'emplois dans l'industrie – 27% des sondés ont dû diminuer leur personnel contre 16% qui l'ont accru - l'inversion de tendance est désormais visible ici aussi.  Les industriels sont 16% à déclarer vouloir embaucher davantage en 2017 alors qu'ils ne sont plus que 12% à devoir encore réduire les effectifs. Côté salaires, une entreprise sur deux ne prévoit aucune augmentation voire des baisses de salaires pour le prochain exercice, mais une société sur cinq, et presque une sur quatre dans l'industrie (23%), entend tout de même octroyer une augmentation située entre 1 et 2%, malgré l'absence d'inflation.

L'amélioration des perspectives en termes de marche des affaires et d'emploi ne se traduit pas encore par une progression des investissements dans l'industrie: la propension à investir va légèrement reculer l'an prochain dans ce secteur. Les entreprises de services sont en revanche plus nombreuses à vouloir accroître leurs investissements, après quatre ans de tendance marquée à la baisse et un creux de la vague en 2015.

La digitalisation préoccupe

La digitalisation de l'économie gagnant sans cesse en importance parmi les priorités et les préoccupations évoquées par ses membres, la CVCI les a interrogés sur l'impact que déploie l'intégration des technologies numériques sur leur fonctionnement: pratiquement un sur deux (51%) estime que cette évolution modifie ou va modifier ses activités. Mais il y a une différence nette entre les petites et les grandes entreprises: celles occupant plus de 100 collaborateurs sont 72% à se dire concernées directement par le numérique, contre seulement 45% des sociétés de moins de 30 employés. En matière d'emploi, 82% des répondants pensent que le numérique n'aura aucun impact sur leurs propres effectifs, contre 10% qui s'attendent à des suppressions de postes et 8% une augmentation.

Formation professionnelle, une préoccupation majeure

L'enquête fait ressortir que les membres de la CVCI qui ont répondu au sondage sont 38% à former des apprentis, un taux supérieur à la moyenne des entreprises vaudoises formatrices. La formation professionnelle constitue l'une des préoccupations majeures de la CVCI.

Une enquête représentative
L'enquête a été menée par la CVCI du 15 août au 30 septembre 2016 et 26% des membres ont répondu, ce qui correspond à 824 réponses (206 entreprises industrielles et 618 sociétés de services). L'ensemble des entreprises ayant répondu occupe plus de 57'000 collaborateurs dans le canton, ce qui correspond à environ un emploi privé sur six et rend donc les tendances dégagées très représentatives.

Communiqué de presse

Tous les résultats en chiffres

Les résultats sous forme de graphiques

Les résultats présentés en vidéo

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication