Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site
AccueilCommunicationCommuniqués de presseL’économie vaudoise au défi d’une conjoncture européenne décevante
Communiqué de presse Back

L’économie vaudoise au défi d’une conjoncture européenne décevante

    
L’économie vaudoise maintient son élan dans une conjoncture internationale toujours peu dynamique. Selon les derniers indicateurs publiés ce jour par la Commission Conjoncture vaudoise, la demande domestique reste relativement solide. Cette situation favorable est cependant quelque peu tempérée par une stagnation des exportations, un climat de consommation morose et une décélération passagère dans la construction. En ce qui concerne les perspectives, les entrepreneurs vaudois sont relativement confiants.

Au plan international, le regain d’élan attendu pour 2014 ne s’est pas concrétisé et la croissance mondiale est toujours modeste. La reprise est bien ancrée aux Etats-Unis, mais l’accélération de l’activité est plus faible que prévu dans la zone euro et la croissance des pays émergents moins élevée qu’il y a quelques années. Dans ce contexte, la dynamique conjoncturelle vaudoise reste stable, comme en témoignent les dernières prévisions de croissance du PIB vaudois: +2,1% en 2014, un rythme similaire à celui de 2013.

Situation favorable dans les services
La robustesse de l’économie du canton est essentiellement due à une demande intérieure solide, illustrée par l’indicateur de la situation des affaires dans les services. Si ce dernier a fléchi à 29,7 points dans la publication trimestrielle d’octobre de la Commission Conjoncture vaudoise (juillet: 38,3 points), il évolue à un niveau nettement positif depuis plusieurs années. La situation est favorable dans le secteur des services personnels, mais aussi dans la branche des services aux entreprises ainsi que dans les domaines du transport, information et communication. Signe d’une activité qui s’inscrit toujours à un niveau élevé: près d’un tiers des entrepreneurs annonce manquer de personnel.

Dans la construction, le climat est toujours positif, avec un indicateur de la situation des affaires qui est remonté à 23,5 points dans le trimestriel d’octobre (juillet: 13,7 points). Toutefois, sur fond de fléchissement des demandes de permis de construire, les entrées de commandes se replient aussi bien pour les entreprises du second oeuvre et des métiers techniques (installations) que pour celles du gros oeuvre. Quelques entreprises ont d’ailleurs dû légèrement réduire leurs effectifs. Toutefois, d’importants projets routiers, d’infrastructures et d’habitations planifiés dans le canton devraient permettre une nouvelle augmentation des réserves de travail.

Recul dans le commerce de détail
D’autres nuages sont présents dans le ciel conjoncturel vaudois. La dégradation du climat de consommation au niveau suisse s’observe également dans le canton. L’indicateur de l’appréciation de la marche des affaires dans le commerce de détail s’est légèrement amélioré dans le trimestriel d’octobre, à -15,6 points (juillet: -4,9 points). Il s’inscrit cependant à un niveau négatif, proche des creux des trois dernières années. Plus qu’un repli des ventes, les commerçants font état d’une pression sur les prix et d’une dégradation de leur situation bénéficiaire. Le climat reste cependant bon dans le commerce alimentaire et la détérioration concerne avant tout le domaine non-alimentaire.

Dans l’hôtellerie-restauration, l’indicateur des chiffres d’affaires a reculé à -28,1 points dans le trimestriel d’octobre (juillet: -23,7 points). Cela s’explique essentiellement par un repli dans la restauration dû aux conditions météorologiques défavorables en été. Par contre, l'hôtellerie a pu tirer son épingle du jeu, en bénéficiant notamment d’une hausse des nuitées dans le canton (+5% au 3e trimestre 2014). Toutes les régions – lacs, montagnes, Lausanne et plateau – ont connu des évolutions positives, mais les progressions les plus élevées ont été observées dans le chef-lieu et sur le plateau.

Industrie en zone négative, mais en amélioration
La situation est toujours délicate dans l’industrie, en raison du contexte international et de la force du franc, mais apparaît meilleure qu’il y a douze mois. Si l’indicateur synthétique de la marche des affaires reste en zone négative dans le trimestriel d’octobre, à -15,2 points (juillet: -7,7 points), il s’inscrit sensiblement au-dessus des niveaux de 2013 et 2009. La marche des affaires reste équilibrée dans les biens de consommation – le secteur alimentaire a même le vent en poupe – alors qu’elle s’est améliorée dans la fabrication de biens d’investissements, en particulier les machines.

Globalement, les entrepreneurs vaudois sont optimistes pour les prochains mois. En dépit des nombreuses incertitudes qui continuent à caractériser les perspectives économiques, ils anticipent dans la plupart des secteurs une amélioration de la situation des affaires.
Contacts:
  • Industrie: M. Mathias Paquier, Service de la promotion économique et du Commerce, 021 316 61 78
  • Hôtellerie: M. Philippe Thuner, Association Romande des Hôteliers, 079 409 27 29
  • Restauration: M. Gilles Meystre, Gastrovaud, 079 204 52 15
  • Construction: M. Frédéric Burnand, Fédération vaudoise des entrepreneurs, 079 417 09 65
  • Commerce de détail et Services: Mme Mireille Bigler, Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie, 021 613 36 36
  • Contexte national: M. Marc-Jean Martin, Statistique Vaud, 021 316 29 71
  • Contexte international: M. Jean-Pascal Baechler, BCV, 021 212 22 51

Commission Conjoncture vaudoise
La Commission Conjoncture vaudoise regroupe la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, le Service de la promotion économique et du commerce, Statistique Vaud et la BCV, ainsi que les milieux touristiques (Office du tourisme du canton de Vaud, Association Romande des Hôteliers, Gastrovaud) et les milieux de la construction (Association cantonale vaudoise des installateurs-électriciens, Association vaudoise des installateurs de chauffage et ventilation, Fédération vaudoise des entrepreneurs et Fédération vaudoise des maîtres ferblantiers, appareilleurs et couvreurs).

Réalisées avec le soutien du Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ (KOF), les enquêtes conjoncturelles de la Commission Conjoncture vaudoise ont pour objectif de dégager les tendances actuelles et futures de la conjoncture dans cinq secteurs importants de l'économie vaudoise: industrie, construction, hôtellerie-restauration, commerce de détail et services. La Commission publie également un indicateur avancé de l’emploi, également réalisé en collaboration avec le KOF et permettant une appréciation précoce de la situation sur le marché vaudois du travail.

Les indicateurs de marche des affaires, publications périodiques et indicateur avancé de l’emploi sont disponibles sur le site www.conjoncturevaudoise.ch.

Newsletter

Contact

Fanny Oberson Gross

Responsable Communication